artstation.com/Jiraya

Jiraya, le héros parmi les héros

Un héros inoubliable, un ninja légendaire, un mentor, un père de substitution, Jiraya est tout cela à la fois et plus encore. Ce personnage qu’absolument personne ayant déjà lu Naruto n’est capable d’oublier a marqué les esprits, en particulier avec sa mort à la fois tragique et héroïque qui a traumatisé toute une génération de fans. En déroulant le parchemin de sa vie et des anecdotes à son sujet sous le regard respectueux des crapauds, rendons hommage à cet homme au cœur d’or.

Au début de sa vie alors qu’il n’était qu’un aspirant ninja, l’avenir de Jiraya paraissait trouble. Du trio d’élèves du Troisième Hokage dont il faisait partie avec Orochimaru et Tsunade, il était le moins doué et faisait pâle figure à leurs côtés. Toutefois, il montre sa volonté à toute épreuve en s’entraînant d’arrache-pied, atteignant ainsi un tel niveau qu’il sera capable des années plus tard de tenir tête au terrible Hanzō, le chef du village d’Ame, aux côtés de Tsunade et Orochimaru. Du fait de leur ténacité et parce qu’ils étaient les derniers survivants de leur affrontement, Hanzō leur décerna même le titre de « ninjas légendaires », un glorieux surnom qui accompagnera les trois natifs de Konoha toute leur existence.

D’ailleurs, saviez-vous que le nom de Jiraya venait d’un très vieux conte japonais ? En effet, cet ouvrage baptisé Jiraiya Goketsu Monogatari que nous pourrions traduire par « La légende du Galant Jiraiya » met en scène Jiraiya, le chef d’une bande de voleurs dont le clan a été ruiné. Son périple le conduira au Mont Myoko où il rencontrera une créature immortelle qui l’initiera à la magie et lui donnera même le pouvoir de se transformer en crapaud. Évidemment dans le manga, tout cela fait écho à l’apprentissage du Senjutsu de l’ermite par le maître grenouille Fukasaku.

Et si vous vous demandez d’où vient le maquillage sur le visage de Jiraya, sachez qu’il s’agit d’une référence directe au Kabuki. En effet, les entrées en scène toujours spectaculaires ainsi que les poses et chorégraphies extravagantes du père spirituel du ninja à tête blonde sont inspirées de cette forme de théâtre traditionnel japonais créée à l’époque d’Edo au dix-septième siècle. Parmi ses caractéristiques, on retrouve par exemple le fait qu’un acteur se fige en pleine pose pendant qu’une musique traditionnelle se joue. Ça ne vous rappelle personne ? De plus, dans le Kabuki le maquillage de couleur rouge symbolise le courage et l’héroïsme, ce qui décrit notre héros Jiraya à la perfection.

Enfin, l’auteur de Naruto Masashi Kishimoto lui-même reconnaît Jiraya comme un personnage clé permettant de développer dans son manga le thème le plus important à ses yeux, celui de la famille. Dans une interview accordée au magazine Kaboom en 2014, le mangaka expliquait qu’il était primordial de ne pas limiter la notion de famille aux liens du sang. Comme exemple, il évoquait la relation qu’avaient développé Naruto et Jiraya, deux êtres à la base solitaires, un orphelin et un ermite qui ont sublimé leur relation de maître-élève pour nouer une relation filiale. Un message d’autant plus pertinent en sachant qu’à notre époque, les enfants sont bien souvent confrontés au divorce de leurs parents. 

Notre famille est celle que l’on choisit, et c’est sûrement là l’un des plus beaux messages que Jiraya nous ait livré. Qu’il repose en paix au paradis des mangas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.